Merveilles livresques

Villa Anima, Mathilde Maras #Plib2022

Nouvel article sur un des titres du #Plib2022 et lu en lecture commune avec d’autres lecteurices du discord (rejoignez-vous c’est cool ! Que vous soyez jurés ou pas).

 

Lorsque les portes massives de la Villa Anima se referment derrière elle, Magdalène a le sentiment d’être engloutie par un monstre. Mais dans cet endroit mythique foulé par les plus grands elle ne peut se retourner si elle veut atteindre son objectif : remporter la première épreuve de l’Esprit, celle de l’écharpe verte. Un simple morceau de soie qui lui octroierait un statut dans la société, alors qu’elle est une femme, ainsi que le droit de mettre un terme à cette grossesse qu’elle ne désire pas du haut de ses seize ans. Quelle sera la nature du défi à relever ? Nécessite-t-il, comme on le dit, des aptitudes spirituelles hors du commun ? Magda se prépare comme elle peut entre ces murs où elle assiste à d’étranges phénomènes, allant jusqu’à se demander si son esprit lui joue des tours… ou si quelqu’un ne souhaiterait pas la détourner de son projet. Le méprisant maître de cérémonie peut-être, devant lequel elle peine à étouffer une ambition nouvelle. Car, si elle parvient à obtenir la première épreuve, pourquoi s’arrêterait-elle en chemin ?

Fiche du livre sur le site du PLIB.

#ISBN9782354889227

 

 

 

Globalement, et comme pas mal des lecteurices de cette lecture commune, je ressors assez déçue de cette lecture, pour plein de raisons, mais il y a quand même quelques points sympa qu’on va mettre en avant aussi.

D’abord, l’héroïne m’a plutôt plu ! Dans un univers dystopique où les femmes ont été encore (plus) privées de droits, Magdalène choisit de présenter les épreuves de la Villa Anima pour espérer s’élever dans la société. Elle le fait pour avoir le droit et l’accès à l’avortement, et elle rêve de changer son monde pour en faire un monde plus équitable. J’ai aimé tout cet aspect du récit. Une héroïne forte, cette volonté de se rebeller et de tout casser là, elle aurait été fait partie des meilleures manifs féministes elle, c’est sûr. Du coup, j’étais plutôt à fond derrière elle.

Côté intrigue, ça pèche un peu plus. Même si ce côté dystopique avec des épreuves est assez vu et revu, ce n’est pas forcément quelque chose qui me gène. C’est surtout que ça avance trop vite, trop facilement, et que ça manque de surprise quoi. Disons que Mag va devoir passer plusieurs épreuve, et à la fin de la première on a bien compris comment ça fonctionnait et on sait de suite où la suite va. Finalement, ça manque un peu d’enjeux. La fin est aussi super rapide et termine l’histoire en seulement quelques pages. C’est dommage, car il y avait des choses intéressantes sinon dans ces épreuves et dans ce concept de société. Il y a aussi des choses qui ont été trop exploitées, des choses pas assez et on en ressort avec quelque chose qui déborde de trop de trucs, vous voyez ?

Cela n’enlève pas au fait que j’ai passé un bon moment. Ce roman se lit vite, il m’a quand même assez intéressée pour que je n’abandonne pas. Je pense que suivant la ou le lecteurice ça peut marcher !

 

En bref, une lecture moyenne, trop de vus et revus, trop prévisible et rapide, malgré quelques trucs intéressants notamment le fait qu’on ait une héroïne assez féministe et rebelle !

  1. Je n’en ai pas encore trop entendu parler mais le résumé me fait bien envie. Dommage que l’autrice n’arrive apparemment pas à doser entre le trop et le pas assez. Je suis curieuse de voir ce que ça donne.

      • Sphinxou
      • 19 novembre 2021
      Répondre

      Si ça t’intrigue tu peux le tenter je pense ! 🙂

  2. À défaut d’être original et empli d’enjeux, le roman semble se lire facilement, ce qui peut toujours être pratique entre deux romans plus conséquents…

      • Sphinxou
      • 18 novembre 2021
      Répondre

      Je suis complètement d’accord ! 🙂

Laisser un commentaire