Merveilles livresques

Une couronne d’os et d’épines, Emily Norsken #Plib2022

Bonjour bonjour, comme souvent ces derniers temps je vais vous parler d’un des 25 titres sélectionnés pour le Plib2022. J’essaye de lire une majorité des sélectionnés (ou même les 25 si je peux), histoire de vraiment voter en toute connaissance de cause.

 

Servir le royaume qu’importe le prix, qu’importe le moyen.

Bien au Nord, sur le royaume de Cnàimh, les Dieux, les Anciens et le Os veillent. Le souvenir du roi Teodor dit le Boucher hante toujours ses habitants. Pour survivre aux hivers glacials du dieu Wyrn, ces terres doivent rétablir les alliances défaites sous la lame des conquêtes du feu dirigeant sanguinaire.

Nayla appartient au sang sombre, la chamane l’a désignée ainsi lors de son rituel de passage. Corbeau, elle devra devenir. Elle doit rejoindre cet ordre de femmes pour devenir les yeux et les oreilles du roi des Os, Ingvar le Juste. Guidée par la Reine des Corbeaux, Frihër Agn, Nayla devient Nå, son héritière.

#ISBN9782492118043

 

 

Wahou, sacré pavé que voilà. Ce récit est un one-shot de fantasy, et je dois dire que j’ai plutôt passé un bon moment. Mais mon avis est quand même en demi-teinte, car certains gros éléments m’ont dérangé.

L’histoire est très dense et s’étale sur une grande période de temps – comme beaucoup de titres de fantasy qui fonctionnent bien je dois dire. L’intrigue n’est pas toujours égale, certains moments sont un peu longs et lents, mais je ne peux pas dire que je me sois ennuyée car c’étaient des moments utiles aux personnages ou à la construction de l’intrigue. Si une grosse histoire se construit sur une grande partie du roman, j’ai trouvé le dernier quart un peu trop rapide, et certains éléments m’ont semblé un peu sortir de nulle part pour aider à tout résoudre. C’est un peu dommage pour le coup. Disons qu’il manque un petit quelque chose pour donner un peu plus de profondeur à ce récit (mais c’est un premier roman, et c’est déjà un sacré boulot).

Côté univers, l’un des pans les plus importants est cette histoire de corbeaux. Un ordre de femmes à la lisière entre geisha, espionnes et sorcières. Si j’ai bien aimé l’aspect sororale de ce concept, d’autres aspects m’ont clairement dégoutée. Pour déterminer quelles jeunes filles peuvent intégrer le rang des corbeaux, on choisit des filles infertiles (?) et ça passe par un viol par une femme plus âgée du village. Y a que moi que ça choque ? Plus tard dans le récit, la virginité du personnage principal est offerte au plus offrant, et elle s’en réjouit car le gars est plutôt gentil, mais WHAT. Du coup, il y a un genre de gros décalage entre ces aspects violents et l’admiration de Na pour sa reine des corbeaux qui n’a jamais rien fait pour mettre fin à ses traditions (car bon, c’est dur à arrêter les traditions, même quand on est une des meufs les plus puissantes du royaume jpp).

J’ai eu l’impression que ces viols répétés du personnage principal servent encore une fois à construire certaines parties d’elle et * soupir *, on avait pas dit qu’on arrêtait avec ce genre de personnage ? Du coup c’est dommage, car à cause de ça j’ai eu du mal à m’attacher à Na et aux autres personnages ( sauf Bronn qui est sans bavure, bien qu’assez stéréotypé).

 

 

En bref, une lecture que j’ai plutôt appréciée mais j’ai du mal à digérer certains aspects du récit…

  1. Pingback: Une Couronne d’Os & d’Epines – Emily Norsken : la narration face à la construction d’univers – Moonlight Symphony

  2. Il me fait de plus en plus de l’œil mais je suis assez interloquée par ce que tu écris concernant le traitement de la sexualité consentie ou non. Ça me parait assez problématique.

      • Sphinxou
      • 22 février 2022
      Répondre

      Je trouve ça très problématique oui, et je t’avoue que je n’ai plus aucune patience avec ce genre de problèmes dans les livres que je lis.

  3. J’étais super tentée, mais ton avis avec cette présence de viols répétés et son utilisation plus que malvenue me refroidit complètement. Du coup, sauf à y être obligée pour le PLIB, je ne me lancerai pas. Merci pour ton avis parce que je n’aurais pas aimé découvrir ce point en pleine lecture !

      • Sphinxou
      • 24 janvier 2022
      Répondre

      Merci pour ton retour Audrey ! Oui ça m’a clairement refroidi, et c’est ce qui fait que je ne voterai ô grand jamais pour ce titre même si d’autres aspects sont bons.

Laisser un commentaire