Merveilles livresques

Sur l’île de Lucifer, de Serge Quadruppani

Un meurtre dans un coin perdu du Limousin (bon d’accord ça, ça donne pas forcément envie), des gens mystérieux ou même mystiques… des enfants qui parlent à des animaux. Voilà l’ambiance que vous retrouverez dans ce roman ! Un grand merci aux éditions Snag pour l’envoi de ce livre 🙂

Tom, 10 ans, découvre le corps d’un homme, responsable de la destruction programmée de la forêt de l’Aitre. La capitaine Mercure mène l’enquête. Un deuxième meurtre a lieu. Les investigations s’orientent vers les militants de la Commune libre du Plateau qui combattent le projet d’abattage. D’autres personnalités sont suspectées : une sorcière qui fait parler les morts, le curé haïtien ou une exilée chilienne. De bien étranges questions se posent : les morts parlent-ils ? Quel rapport les enfants du bourg entretiennent-ils avec les animaux ? La réponse se trouve peut-être, au delà de la forêt, sur l’île de Lucifer.

 

L’intrigue de ce roman nous propulse au cœur d’une intrigue policière. Et c’est cette dernière qui va être le fil rouge du roman. En effet, nous allons suivre un groupe d’enquêteurs (comme dans un polar classique) au cours de leurs découvertes. C’est une histoire qui se révélera assez complexe, avec des complots et des acteurs de l’industrie dans tous les sens. L’enquête va révéler quelques secrets de la petite ville concernée.

Parmi les adultes importants dans l’histoire, certains ont des enfants et c’est aussi ce groupe d’enfants que l’on va suivre au fil de l’enquête. Parfois nous comprendrons des avancées via leurs aventures à eux. Ce sont des enfants avec beaucoup (mais vraiment beaucoup) d’imagination mais quelques pointes de mysticismes transparaissent par moment et mettent le doute… Du coup, du côté des personnages on a vraiment une dualité entre adultes / enfants (même s’ils ne s’affrontent pas en soit). Parfois, ça donne un effet étrange, comme un paradoxe quand on passe de l’un à l’autre. On suit l’affaire amoureuse (et sexuelle) d’une enquêtrice et juste après on retombe dans le monde de ces enfants étranges. En vrai, ça met presque mal à l’aise !

Ce qui m’a le plus plu dans ce roman c’est son ambiance, ses lieux. Il y a toujours un fond de mystère et de mysticisme qui plane… La forêt et la nature prennent une place très importante, la forêt est presque un personnage en soi et elle est toujours en arrière plan des conversations, des scènes.

Une lecture que j’ai eu du mal à cerner. J’en ai apprécié certains points et d’autres beaucoup moins. Pourtant, j’aime bien ce goût de mystère qu’il me reste après la lecture…

 

 

  1. Je suis assez indécise face aux avis souvent mitigés sur ce livre, je ne sais pas encore si je vais sauter le pas… Le décor a l’air de bien s’installer mais je n’entends pas toujours du bien à propos des personnages.

      • Sphinxou
      • 17 janvier 2019
      Répondre

      C’est un roman très particulier en effet. Il m’a plus pour certaines raisons, moins pour d’autres. Mais ça reste une lecture originale !

Laisser un commentaire