Merveilles livresques

Si seulement & Ma pire ennemie

Double chronique aujourd’hui avec deux romances (oui j’en ai lu pas mal ces derniers jours hihi). Je n’avais pas envie de consacrer un article complet à chacun de ces livres alors j’ai fait d’une pierre deux coups. Deux titres très différents pour deux lectures qui m’ont plus ou moins plues.

 

Si seulement, Magali Inguimbert

Cela fait bien longtemps qu’Alyssa attend d’intégrer l’université de ses rêves. Depuis sa tendre enfance, elle veut devenir étudiante dans cette université de prestige, au point que Yale est devenue son surnom. Quelques jours à peine avant son départ, elle apprend que son voisin va y entrer aussi. Luke est à la fois son ami d’enfance et celui qu’elle a toujours aimé. Et même s’ils se sont un peu éloignés à l’adolescence, Alyssa est ravie de savoir qu’ils se croiseront en cours et sur le campus. Peut-être comprendra-t-elle mieux ce qui les a séparés ces dernières années et, qui sait ? Luke la regardera différemment, comme la jolie jeune femme qu’elle est devenue.

Fiche livraddict du livre

 

 

 

 

 

 

 

J’ai découvert ce livre dans le cadre de la Coupe des 4 maisons. Les items de printemps m’ont poussée à lire des livres avec des fleurs ou des plantes sur la couverture, alors j’ai choisi celui-ci. Dans l’ensemble, il m’a globalement plu. Disons que j’ai passé un bon moment, mais j’ai quelques points assez négatifs (et ça risque de spoiler pas mal l’intrigue principale, donc arrêtez-vous là si vous comptez le lire).

Leur histoire peut être émouvante mais j’ai eu du mal avec certains points. D’abord avec les personnages. Alyssa est mignonne, même si un peu stéréotypée rat de bibliothèque et elle perd assez vite ce point (ce qui est dommage). Par contre, Luke quoi. Je l’ai détesté. Genre il s’intéresse à elle, là, juste avant leur rentrée en univ et elle trouve pas ça louche ? Elle ne trouve pas que c’est bizarre quand même ? J’ai trouvé leur relation assez malsaine au final. Sans parler de ce côté de cette manière d’encore romantiser la maladie. Franchement,  je suis une grande fan de Nos étoiles contraires qui a brisé mon petit coeur, mais en quelques années (oui ça commence à dater argh), j’ai mûri et maintenant j’ai du mal avec toute ces romances autour de la maladie (et puis j’ai trouvé Luke vraiment chelou, il a vraiment un comportement bizarre parfois, il est souvent sexiste et il a des remarques ultra glauques).

 

 

En bref, ça se laisse lire mais il y a trop de problèmes dans cette romance pour que j’en garde un super souvenir. 

 

 

 

Ma pire ennemie, Tara Jones

Et si la vérité était pire que le mensonge ?
Que feriez-vous si vous étiez la fille d’une tueuse en série ?
Joanna a toujours su que sa mère n’était pas comme les autres. Pas aussi affectueuse ni attentive à son enfant mais quand elle apprend que c’est une criminelle, sa vie s’effondre. Littéralement. Elle vit maintenant avec ce lourd poids et réorganise son existence. Cela commence par changer de métier : difficile de continuer à enseigner quand on porte le nom d’une meurtrière… Joanna devient alors serveuse et dissimule sa réelle identité. Quand elle rencontre son nouveau patron, Scott, les débuts sont un peu difficiles : cet homme froid semble enfermé dans son chagrin depuis la mort de sa mère.

Mais très vite, Joanna se plaît à rêver à une nouvelle existence que partagerait Scott.
A-t-elle enfin trouvé le chemin vers le bonheur, loin des crimes de sa mère, sa pire ennemie ?

Fiche livraddict du livre

 

 

 

J’étais assez curieuse de me pencher sur cette lecture. Le pitch autour d’une mère tueuse en série me plaisait bien et j’avais hâte de voir tout ça. Il y a des choses intéressantes dans ce livre mais j’ai aussi été déçue par certains points. Bon, j’ai été déçue par l’absence d’un côté plus thriller. Je m’attendais à ce que ce soit un peu plus plein de suspense (en terme d’action, voyez) et que ça joue vraiment sur l’intrigue. Avoir une mère tueuse en série a d’autres retombées, mais j’aurais vraiment que ce soit plus du thriller (bon en même c’est rangé en “romance” aussi…).

L’histoire de Joanna et de Scott est assez facile, et franchement j’ai vu beaucoup de choses venir à des kilomètres. Dès le début, on comprend qui il est, et qu’est ce qui va être leur “drame” quoi. Par contre, beaucoup de thèmes sont abordés. Celui du harcèlement notamment, avec Joanna qui se fait tout le temps emmerder car les gens la mettent dans le même panier que sa mère. L’autrice parle également de racisme (la personnage principale, Joanna, est métisse) à travers le personnage de Joanna, et c’est bien d’avoir une PP métisse quoi !

 

 

En bref, du bon et du moins bon, mais j’ai plutôt passé un bon moment avec cette lecture !

  1. Répondre

    Ma pire ennemie est dans ma PAL.
    Je te conseille quand même le second opus de Si seulement, que j’ai juste adoré ! 🙂

      • Sphinxou
      • 5 avril 2020
      Répondre

      Oh je ne savais pas qu’il y en avait un deuxième ! Je vais aller voir ça:)

  2. Répondre

    Coucou
    Je ne lis pas beaucoup de romances mais parfois j’aime bien pour me changer les idées et avec le confinement, c’est vraiment pas mal !
    Des bisous
    Audrey
    https://pausecafeavecaudrey.fr

  3. Répondre

    Des romances ! ça me botte pas du tout XDD
    (oui, c’est un commentaire très utile, du coup)

  4. Pingback: Si seulement & Ma pire ennemie

Laisser un commentaire