Merveilles livresques

Rituel de chair, de Graham Masterton

Après ma lecture de Le Rituel, j’ai continué ma plongée dans l’horreur avec “Rituel de chair”, un roman un peu beurk pour lequel il faut avoir le cœur plutôt accroché. Merci aux éditions Bragelonne pour l’envoi de ce livre.

 

Charlie McLean est un critique gastronome passe sa vie sur la route. Il décide un jour d’emmener son fils dans un de ses périples pour renouer des liens avec lui. Un restaurant français qui ne figure dans aucun guide culinaire attire alors sa curiosité. Mais cet endroit est en fait l’antre d’une secte anthropophage qui enlève son fils. Pour le sauver, Charlie devra intégrer l’organisation et se soumettre aux rituels insoutenables qu’exige l’intronisation. Une véritable descente aux enfers. Un roman qui vous fera regretter de l’avoir lu et, pourtant, impossible à oublier.

Bon, je peux vous dire directement que j’ai eu un peu de mal avec cette lecture. Avec la quatrième de couverture je savais à quoi m’attendre, peut-être trop du coup. Enfin bref, certains aspects du livre se sont révélés plus intéressants que je l’aurai cru au départ mais ça ne me suffit pas pour dire que j’ai apprécié cette lecture.

Fiche livraddict du livre.

 

 

L’intrigue est assez longue à se mettre en place. Avant d’arriver au moment de la disparition du fils de Charlie il se passe un grand nombre de pages… Cette première partie est vraiment longue, surtout qu’on voit tout arriver de très loin. Cet étrange restaurant… dès le départ on devine tout et c’est assez ennuyeux. Après la disparition de l’enfant, tout prend un autre tournant et un autre rythme (heureusement) et l’intrigue part dans des directions plus originales, et (un peu) moins prévisibles.  

L’histoire va alors nous plonger dans une secte assez particulière, et vous l’aurez compris, à tendance cannibale, mais aussi d’automutilation et tout ce genre de trucs. C’est assez dur, et un peu cru par moment. Âmes sensibles, passez votre chemin, clairement. J’ai même hésité à arrêter ma lecture mais j’avais quand même envie de savoir comment tout ça finirait. J’ai été assez déçue par la fin, encore une fois trop prévisible. Ce roman est présenté comme un “classique” du genre, et je crois comprendre en quoi ; mais je pense que ça a un peu vieilli aussi, quoi.

 

En bref, une lecture dont j’ai eu du mal à me sortir. J’aime quand l’horreur me pousse à tourner les pages même si c’est effrayant ou dégoûtant, mais là j’ai eu du mal à terminer ma lecture.

Laisser un commentaire