Merveilles livresques

Queen of snakes, podcast de fiction.

Petit article à part aujourd’hui car je vais vous parler d’un podcast ! Je suis une assez grande consommatrice de podcasts, même si j’écoute généralement des podcasts féministes et peu de fiction. Celui-ci m’a bien tenté, et n’étant pas très long je me suis laissée tenter. 

 

Constance et Juliana ont 25 ans. Elles se laissent glisser dans une vie sans grand intérêt. Jusqu’au jour où un inconnu dépose devant le cabinet vétérinaire où travaille Juliana un mystérieux paquet. Petit à petit elles se lancent dans un trafic inédit et dangereux… Petit à petit leur vie bascule…QUEENS OF SNAKES, une série en 12 épisodes, un thriller audio-immersif qui vous plonge dans une véritable expérience cinématographique.Avec les voix de Juliette Delacroix, Mélodie Fontaine, Joeystarr, Malik Bentalha, Thomas Solivérès, Mathilda May, Maurice Barthélémy, Tal, François Vincentelli & More. // Production : AUREVOIRCHARLIE/ Partenariat musical : Label Hoozlab / Scénario : Vincent Rebouah. 

 

 

C’était la première fois que j’écoutais un podcast de fiction. Enfin je crois, ou alors les précédents ne m’ont pas beaucoup marqué. Dès le début de l’histoire nous rencontrons Constance et Juliana, deux amies et coloc qui vont se lancer dans le trafic de serpents. De serpents venimeux. Très vite, tout part en vrille, et malgré tout elles vont continuer leur délire… jusqu’à un certain point. 

Côté histoire, j’ai été assez emballée. Vu le format tout avance assez vite. Il se passe toujours beaucoup de choses et chaque fin d’épisode laisse du suspense avant le prochain. L’ambiance sonore accompagne bien les moments de stress, notamment tout ceux où des gens se font mordre par les serpents… (même si ça peut surprendre vos oreilles, soyez prévenus). 

Néanmoins, certains points de l’intrigue sont un peu faibles. À un moment, elles se retrouvent un peu pourchassée par une femme qui croit savoir ce qu’elles font, et elles ont peur d’être dénoncées au flics. Hé bien, je trouve qu’à ce moment-là la résolution du problème est un peu trop simple. Surtout avec le nombre de morts qu’elles peuvent occasionner en vendant des serpents venimeux. La fin de la série laisse présager une suite, et s’il y en a une je l’écouterai certainement car je suis curieuse de retrouver ces deux personnages. 

Constance et Juliana ont aussi une vie perso et les problèmes qui vont avec. L’une est assistante vétérinaire (pratique pour savoir s’occuper d’oeufs de serpents) et l’autre une travailleuse du sexe. Beaucoup de questionnements les traverseront à ce sujet, et certaines remarques sont assez douteuses, pour le coup ça manque de bienveillance autour du travail du sexe (ça se voit que ça a été écrit par un mec quoi… et par quelques autres remarques / dialogues). 

Le truc un peu surprenant côté son, c’est la présence d’un narrateur. Il a un accent chelou, et j’ai l’impression de sentir la fumée qu’il me souffle dans les oreilles à cause du côté ASMR des passages mais j’ai bien aimé son côté cynique parfois. Et son rôle est surprenant, même si peu crédible. Mais c’est une fiction, donc on s’en fiche un peu. 

 

En bref, une belle expérience d’écoute qui m’a bien captivé malgré quelques points négatifs, notamment autour de l’écriture.

Laisser un commentaire