Merveilles livresques

Les croisés du cosmos, Poul Anderson

Ces derniers jours j’ai fait une pause dans les gros pavés pour m’attarder sur ce petit roman de SF sans prétention mais hyper drôle !

 

Messire de Tourneville s’apprêtoit à rejoindre le bon roi Edouard guerroyant en France quand, à la stupeur générale, un fantastique engin volant atterrit près de son château, libérant toute une flopée de drôles de petits hommes bleus aux longues oreilles. «Sans doute des Sarrasins que ces maudits Français auront ralliés à leur cause», songe le bon Roger qui les fait illico trucider. Grâce au merveilleux char volant pris à l’ennemi, il ira libérer la Terre sainte. Mais trahison ! Au lieu de mettre obligeamment le cap sur Jérusalem, un otage détourne à travers les espaces intersidéraux nos preux chevaliers bardés de fer qui, s’ils ne comprennent pas grand chose au film, n’en démontreront pas moins à toute la galaxie ce qu’un loyal sujet de la Couronne d’Angleterre peut faire avec une simple arbalète, un peu de ruse et beaucoup de vaillance !

Fiche livraddict du livre

 

 

 

Voilà une lecture de science-fiction qui m’a bien dépaysée. C’est mon chéri qui l’avait acheté et même si le pitch me semblait marrant, je n’étais pas hyper convaincue par l’intérêt du truc. En réalité j’ai passé un super moment et je me suis bien marrée. Qu’arriverait-il si des anglais de l’époque féodale se retrouvaient à voyager dans l’espace et voulaient conquérir l’univers ? Hé bien c’est ce qu’on se demande dans ce bouquin !

L’intrigue du roman est très drôle. Elle nous est narrée par un prêtre, le frère Parvus, qui va tenter de nous raconter cette épopée au mieux. Voir des humains de cette époque se frotter à des extraterrestres est hyper rigolo, et ce sur plein de points. En terme d’action ça déménage, car le extraterrestres, bien que supérieurs technologiquement sont dépassés sur plein d’autres sujets. Ils ne savent plus trop comment gérer une bataille rangée par exemple.

Ce roman est plein d’humour et c’est vraiment ce qui le rend intéressant. Le contraste entre des humains de l’époque féodale et des extraterrestres est déjà drôle en lui-même, mais il y a aussi énormément de situations drôles. Que ce soit sur des réflexions scientifiques ou théologiques. Du genre, “ha la Terre n’est pas plate”, ou “mais ils ont une âme ou pas ? Car s’ils n’en ont pas on peut les décimer mais sinon on doit essayer de les convertir”. C’est plein de paradoxes et c’est hyper drôle car ça résonne avec beaucoup de choses. Certaines blagues ou situations sont assez classiques mais fonctionnent vraiment bien, et j’ai beaucoup ri en lisant ce livre.

Les personnages sont aussi assez drôles, le frère Parvus déjà. C’est un narrateur assez rigolo, donnant parfois son avis sur des moments qu’il raconte, ou avouant qu’il a un peu comblé les trous à ce moment là pour que ce soit fluide mais qu’il imagine très bien ce qu’ont pu se dire ces deux personnages ! Le messire de Tourneville est assez drôle aussi, prêt à tout pour tout conquérir.

 

 

En bref, un roman de SF assez court mais vraiment drôle, j’ai adoré !

  1. Répondre

    Je ne connaissais pas du tout ce titre, mais le pitch semble effectivement bien fun. Je me souvient avoir lu la Patrouille du Temps, du même auteur, chez mes grand parents un été et avoir beaucoup aimé (moins potache cependant). il faudra que je vois si celui-ci traîne également dans la bibliothèque familiale, car ça a l’air d’être la parfaite lecture distrayante pour se dérider un peu entre deux morceaux plus costauds. Merci pour la découverte.

  2. Le postulat de base est intrigant mais pas sûre que j’accroche à l’humour qui a l’air d’être omniprésent.

Laisser un commentaire