Merveilles livresques

Les chroniques de l’érable et du cerisier t.1, C. Monceaux

Petite escapade du côté du japon féodal avec ce récit d’aventure. D’abord dans la sélection du #plib2021, il en a été enlevé car ne présente pas vraiment de côté SFFF et est surtout une aventure. Mais comme il me faisait déjà envie, j’ai voulu le lire tout de même.

 

Dans le Japon du début de l’ère Edo, Ichirô, un enfant abandonné, est recueilli et élevé loin du monde par un ancien samouraï qui lui enseigne la voie du sabre. Quand des événements dramatiques bouleversent sa vie, il part pour Edo. A 15 ans, il doit survivre seul dans une ville labyrinthique où l’attendent mille dangers. Une nuit, il découvre une mystérieuse jeune fille au visage dissimulé.

Fiche livraddict du livre.

 

 

 

 

 

 

 

J’ai un avis plutôt mitigé sur ce titre. Enfin disons que j’émets quelques réserves. D’un côté, cette histoire m’a plutôt plu et je me suis bien laissée embarquée. J’avais envie d’avancer dans l’histoire en lisant, surtout que j’avançais vite (j’ai fait des coupures pour attendre mes camarades de LC, mais finalement j’ai lu les deux derniers tiers d’une seule traite). Mais d’un autre côté, je dois admettre que l’histoire n’avance pas énormément dans ce premier tome. Détrompez-vous, il se passe beaucoup de choses tout de même, mais l’intrigue principale traîne pas mal en longueur. 

J’ai d’abord adoré la première partie du livre, on suit Ichirô et son enfance et son éducation par un ancien samouraï (et un autre personnage que j’ai adoré). J’ai beaucoup aimé cette partie, j’ai adoré voir le personnage grandir loin du monde dans son petit cocon dans la forêt. J’avais l’impression de lire le début d’une grande épopée (un peu comme quand j’ai lu Le Nom du vent de Patrick Rothfuss, on sent qu’on a besoin de cette longue introduction avant de démarrer quelque chose d’épique).Et pour le coup, je trouve qu’on sent bien que l’autrice suit un peu ce modèle avec son personnage principal : enfance, drame et départ sur les routes avant de se faire plus ou moins récupéré par quelqu’un·e plus ou moins bien intentionné·e, vous voyez un peu le style ? Bref. 

La deuxième partie c’est tout à fait ça, un drame arrive et le personnage part (pour le coup, c’est dit dans le résumé : “Quand des événements dramatiques bouleversent sa vie”) mais ce n’est que le début de la deuxième partie du livre, et je m’attendais à ce que ça décolle un peu à partir de ce moment-là, mais ça n’a pas vraiment été le cas. J’ai quand même apprécié le reste de l’histoire, jusqu’au petit rebond final. Les détails sur la vie du personnage et tout sont vraiment intéressants mais l’intrigue principale est un peu trop laissée de côté. C’est un peu bizarre à dire, mais si ça avait été un one-shot, j’aurais peut-être été moins embêtée par les longueurs ? Enfin ça dépend de ce qu’il se passe dans le tome deux quoi.

 

En bref, vous l’aurez compris j’ai un avis assez mitigé sur ce premier tome. L’univers et les personnages m’ont plus, mais ça traîne beaucoup en longueur par moment et c’est quand même un peu gênant. Je ne sais pas si je lirai le second, peut-être…

Laisser un commentaire