Merveilles livresques

Le Sorceleur #6, Andrzej Sapkowski

On pourrait croire qu’arrivé au sixième tome ça commencerait à s’essouffler, et bien non ! Encore un tome des plus intéressants. Merci aux éditions Bragelonne et aux ladies de l’édition. 

 

Convaincu que Ciri s’apprête à épouser l’empereur de Nilfgaard, le sorceleur poursuit sa route vers le sud. Mais ce périple est long et dangereux, car de nombreux ennemis se dressent devant lui. Tandis que les traîtres se dévoilent et que les complots éclatent, les doutes sur la véritable destinée de Ciri hantent tous les esprits. D’autant qu’elle est aux mains d’un monstrueux chasseur de primes…

Mon avis sur Le dernier vœu.

Mon avis sur L’Épée de la providence.

Mon avis sur La saison des orages.

Mon avis sur Le sang des elfes.

Mon avis sur Le temps du mépris.

Mon avis sur Le Baptême du feu.

 

 

Après cinq tomes en compagnie de Ciri, du sorceleur, de Jaskier ou encore de Yennefer, l’intrigue est toujours aussi passionnante et prenante. Ce tome-ci s’articule encore différemment des précédents. S’étalant sur près de 500 pages, l’intrigue va constamment faire des allers et retour dans le passé. Nous retrouvons Ciri quelques temps après les évènements du tome cinq, qui va revenir sur les évènements qui l’ont amenée ici. D’autres personnages, qui en ont plus ou moins eu après Ciri, vont aussi raconter des bouts d’histoires ça et là. Au final, on se retrouve avec plein de bouts d’histoires qui finissent par s’emboîter au fur et à mesure. La multiplicité des personnages et des points de vus m’a un peu perdu au début mais j’ai vite pris le plis. Surtout, que les lignes temporelles finissent par se rejoindre, et on comprend comment tous ces personnages interagissent et où ils se sont croisés. 

Ciri a encore un important cheminement dans ce tome. Elle continue d’évoluer et de grandir, tandis que le sorceleur s’enfonce dans ses travers. On suit Geralt à certains moment du roman mais il laisse vite sa place à Ciri et à tous les autres personnages qui lui courent après. Certains sont moins intéressants à suivre que d’autres, mais comme tout se rejoint petit à petit, on finit par comprendre l’intérêt de tous les points de vue proposés. Comme dans les précédents tomes, beaucoup de moments posent certaines bases pour la suite de l’histoire. J’ai vraiment hâte de voir comment se terminera l’épopée de Ciri !

J’ai mis un peu de temps à lire ce tome. Les 500 pages ne me font pas peur, mais j’ai lu assez peu souvent et sur des petites plages horaires. Du coup, j’avais parfois l’impression de ne pas beaucoup avancer (et ça peut être frustrant haha). Mais j’ai mis un petit coup de collier sur la fin et c’est le genre de bouquins que j’apprécie mieux sur de larges plages horaires de lecture.

 

En bref, une très très bonne lecture que cinquième tome. Les prémices de la fin sont là, et pourtant je ne peux pas deviner comment l’auteur va résoudre toutes les problématiques posées. J’ai hâte de lire le final !

  1. Lorsqu’une série est bonne, jamais elle ne s’essouffle et jamais elle ne nous déçoit, c’est justement ça le meilleur !

Laisser un commentaire