Merveilles livresques

Le Sorceleur #5, Andrzej Sapkowski

C’est toujours avec grand plaisir que je continue de suivre les aventures de Géralt ! Merci aux éditions Bragelonne et aux Ladies de l’édition.

 

La jeune Ciri a été enlevée et est contrainte d’épouser l’empereur de Nilfgaard. Geralt de Riv se rue à son secours sans une seconde d’hésitation, malgré ses blessures. Dans son dangereux périple, il sera accompagné par Jaskier, son fidèle ami barde, et d’autres compagnons de fortune. Ils ne seront pas de trop, car la guerre sévit de tous côtés, et les magiciennes rescapées tentent de sauvegarder l’avenir de la magie…

Mon avis sur Le dernier vœu.

Mon avis sur L’Épée de la providence.

Mon avis sur La saison des orages.

Mon avis sur Le sang des elfes.

Mon avis sur Le temps du mépris.

 

 

Si le tome précédent s’attardait du côté – presque exclusif – de Ciri, c’est tout le contraire qui va se passer dans ce tome.  Nous avions suivi Ciri dans ses errements, et pendant ce temps, pour tout le monde, elle avait disparu. Et alors que certains pensent qu’elle a été capturé par Nilfgaard, Geralt part à sa recherche. Nous repartons alors à l’aventure de manière un peu plus classique et j’ai bien ce côté road trip. Mais la guerre fait rage et la petite troupe va devoir slalomer entre les escarmouches et les villages brûlés. Ce tome-ci se présente du coup vraiment comme un roman d’aventure et s’éloigne un peu du côté très politique des deux précédents. Évidemment, cet aspect politique et la guerre qui commence ont un effet sur Géralt, son trajet et ses compagnons. 

On aime Géralt seul, mais on aime bien aussi le voir tenter de se sociabiliser. Comme toujours, c’est Jaskier qui l’accompagne et j’étais contente de retrouver ce personnage qui était assez absent des deux précédents. D’autres personnages vont les accompagner, de manière plus ou moins ponctuelle, et j’ai bien aimé ce côté petite troupe d’aventuriers. Quelques créatures plus ou moins étranges croiseront leur route et c’est aussi en ça que ce tome est un plus plus “classique”. 

En parallèle des pérégrinations de Géralt, ce sont les magiciennes que nous sommes amené.e.s à suivre. On découvre où était passé Yennefer, et un peu plus encore l’influence de ces femmes sur ce monde, sa politique et sa magie. Tout s’imbrique petit à petit. Je sais, je dis ça à chaque volume, mais vraiment, ça prend de plus en plus de sens au fil des tomes. 

 

En bref, un tome radicalement différent du précédent mais toujours aussi addictif! Hâte de voir ce que vont nous réserver les prochains tomes et comment se terminera cette saga.

  1. Répondre

    Coucou !
    Le tome 1 est dans ma PAL 🙂 Joues-tu aux jeux ?

      • Sphinxou
      • 18 septembre 2019
      Répondre

      Bonne lecture alors 🙂
      Et je n’ai pas encore eu l’occasion de jouer aux jeux, mais j’ai vu quelques lets’splay donc je connaissais un peu l’univers 🙂

Laisser un commentaire