Merveilles livresques

La forêt des araignées tristes, de Colin Heine

Aujourd’hui, petite excursion dans un univers post-apo aux allures steampunk et au titre des plus énigmatiques, La Forêt des araignées tristes de Colin Heine.

 

Bastien est paléontologue : sa spécialité ? Étudier les créatures étranges qui naissent de la vape, ce mystérieux brouillard aux propriétés énergétiques extraordinaires qui a recouvert le monde et menace de l’engloutir un peu plus chaque jour. Tour à tour victime d’un dramatique accident en apparence banal duquel il réchappe de justesse et témoin d’un attentat, où sa survie ne tient à nouveau qu’à un fil, il voit son destin basculer. Le voilà pris dans l’engrenage d’une affaire d’espionnage d’envergure internationale. Sans compter qu’une créature cauchemardesque, tout droit venue des Vaineterres, ces zones perdues dans un océan de vape, semble bien décidée à lui faire la peau…

Fiche livraddict

 

 

 

J’ai lu ce livre dans le cadre du challenge de la Coupe des quatre maisons (les serpys en force !). J’avais déjà repéré ce titre il y a quelques temps, et là, j’avais besoin d’un item avec une araignée sur la couverture, alors c’était parti. C’était une bonne lecture, mais qui ne correspondait pas vraiment à ce que j’attendais. En fait, entre le titre et la couverture je m’attendais à un récit d’exploration, à quelque chose d’un peu poétique (les araignées tristes ça fait poétique non ?). Et ce n’est pas du tout ce qui vous attend avec cette lecture. 

Dans un univers aux allures steampunk et avec une histoire post-apo, on plonge dans une histoire d’espionnage et de complot de grande ampleur. Bastien se retrouve au mauvais endroit au mauvais moment et au centre d’un grand complot dans lequel il va se retrouver de plus en plus coincé. Le récit oscille entre espionnage, crimes et le côté fantastique de ce monde. Plongé dans une sorte de brouillard, les humains de cet univers évitent les zones les plus brumeuses car de sombres créatures y vivent. Vous l’aurez deviné c’est le cas des grosses araignées de la couverture. Je pensais passer plus de temps en exploration, en apprendre plus sur les Vaineterres et sur les créatures qui y vivent mais ce n’est pas du tout le cas. J’ai passé un bon moment de lecture car l’intrigue est prenante mais j’ai été, en réalité, très déçue que ça ne corresponde pas à ce que j’avais compris de la couverture.

 

En bref, une lecture en demi-teinte que j’ai eu du mal à pleinement apprécier étant donné que je m’attendais à complètement autre chose. 

    • Kin
    • 6 décembre 2019
    Répondre

    J’avais lu une autre chronique qui allait dans ton sens aussi et ça m’avait refroidi. J’avais la même idée que toi sur l’histoire et ça aurait très cool que ce soit ça parce que ça avait l’air si bien XDDDD

      • Sphinxou
      • 7 décembre 2019
      Répondre

      Ha je suis pas la seule c’est rassurant ! Oui ça aurait pu être génial 🙂

  1. Répondre

    Jamais plaisant de ne pas avoir ce que l’on espérait, mais le côté espionnage peut être sympa…

      • Sphinxou
      • 6 décembre 2019
      Répondre

      Oui complètement ! Ce n’était pas du tout ce que j’attendais et je suis un peu restée bloquée là -dessus mais sinon c’était intéressant !

Laisser un commentaire