Merveilles livresques

La cité des chimères, de Vania Prates

On se retrouve aujourd’hui pour un chouette one-shot, La cité des chimères, de Vania Prates et publié chez Snag. Merci à eux pour cette très sympathique découverte. 

 

Le monde tel qu’on l’a connu a disparu. Chaos, misère, famine … Les Hommes ont enfin trouvé un équilibre et se sont organisés en guildes, guidé par leur chi, leur nature profonde. Guilde des Marchands, des Inventeurs, des Alchimistes, des Gardiens ; tous demeurent fidèles à ce qu’ils sont afin de vivre en harmonie avec la nature et les animaux particulièrement respectés, créant une cité semblable à une ville sylvestre.

Dans ce monde proche de l’utopie, Céleste, une jeune fille de 17 ans, n’a pas de chi. Le jour où elle rencontre Calissa, mystérieuse contrebandière, elle est loin de se douter qu’elle va se retrouver embrigadée bien malgré elle dans une histoire complexe qui même non seulement le dirigeant de Lowndon Fields, mais également la très redouté “Confrérie des Sans-loi”.

Entre ruse, savoir, intrigues et faux-semblants, Céleste va devoir changer sa vision du monde.

 

Comme promis dans le résumé de la quatrième de couverture, La Cité des chimères nous plonge dans un univers que l’on comprend directement assez complexe et complet. Difficile d’en faire le tour avec un one-shot mais j’ai aimé la manière dont nous découvrons l’univers sans que tout en soit expliqué. Ici, on se retrouve dans un monde post-apocalyptique qui s’est reconstruit sur des bases plus magiques et de fantasy. Les hommes sont en équilibre avec la nature et avec la magie de leur monde. Répartis en guildes, les hommes sont tous guidés par ce fameux “chi”. 

C’est là que l’on rencontre Céleste, une jeune femme qui n’a jamais découvert son chi. Attention spoil, même si on s’en doute tous, elle va découvrir son chi après sa rencontre avec la mystérieuse Calissa, une contrebandière. L’intrigue de ce roman va d’abord s’axer sur Céleste et la découverte de son chi, de sa guilde et de tout ce que ça implique. Cette partie de l’intrigue m’a énormément plu, la guilde de Céleste est vraiment chouette et le lieu est aussi très enchanteur. En parallèle, nous allons suivre les machinations de Calissa et comment ses actions vont interférer avec la vie de Céleste, qui d’abord vue comme un moyen d’accéder à la guilde va devenir une vraie membre de l’équipe de Calissa. 

L’intrigue s’élargit au fil du roman, d’abord centrée sur les personnages de Céleste et Calissa, elle prend plus d’ampleur et on finit par découvrir un grand secret de l’univers autour de Lowndon Fields. Évidemment, j’ai adoré l’esthétique de ce roman. J’imagine un mélange un peu forestier, avec un côté steampunk / magique, le tout entouré des chimères et de multitude de livres. 

 

En bref, un univers très enchanteur et vraiment original qui m’a vraiment conquise. J’ai adoré suivre les deux héroïnes que sont Calissa et Céleste dans cette histoire des plus magique.

    • Kin
    • 5 novembre 2019
    Répondre

    J’avais bien aimé les autres romans de l’autrice alors celui ci me tente aussi pas mal. Surtout de ce que tu en dis sur l’univers *-*

Laisser un commentaire