Merveilles livresques

J’agonise fort bien merci, Oren Miller

Cette semaine, petite lecture d’un polar assez particulier ! Je ne pensais pas autant l’apprécier quand je l’ai démarré. Merci à ma maman de me l’avoir prêté.

 

Sainte-Marie-La-Grise. Son cadre exceptionnel près de la côte d’émeraude en fait une destination de vacances des plus prisée. De magnifiques paysages, un mystérieux folklore breton et des morts qu’on a aidés à trépasser raviront les plus aventureux d’entre vous. Profitez de l’hospitalité chaleureuse des habitants qui sauront vous mettre à l’aise. Afin d’apprécier pleinement votre séjour, veillez cependant à respecter trois règles : 1.

Ecoutez toujours les murmures de ceux que vous ne voyez pas. 2. Gardez-vous des créatures sinistres qui frappent avant d’entrer. 3. Soyez sage. Très sage.

Fiche livraddict du livre.

 

 

 

 

Voilà une lecture qui m’a fort convaincue. Au début j’étais sceptique, j’aime bien les policiers c’est clair, mais je ne pensais pas trouver dans celui-là quelque chose d’encore différent. Déjà, l’intrigue se passe dans un lieu et dans une temporalité particulière. Imaginez un petit village de Bretagne, dans les années 50. C’est fort plaisant, et assez peu courant. Vous vous en doutez mais l’imaginaire breton aura son importance dans ce roman, et tout ça va lui conférer une esthétique particulière. 

L’intrigue est fort intéressante et marque le début d’un duo d’enquêteurs encore plus étonnant. Isabeau et Évariste vont enquêter sur la mort d’une vieille amie d’Evariste, une femme prénommée Catherine. Alors, que l’affaire ne ressemble au début qu’à une mort naturelle, des meurtres et des tentatives d’assassinat vont avoir lieu, terminant de convaincre notre duo au sujet du meurtre de Catherine. L’intrigue est complexe, hyper bien ficelée et je n’ai eu des doutes sur la résolution que quand j’étais proche de la fin. Tout se complexifie au fil des pages pour en faire une grande intrigue qui implique beaucoup de monde à des échelles différentes. 

J’ai adoré l’inclusion du folklore breton de l’époque. Même s’il y a une église catholique dans le village, les habitants sont encore rattachés à beaucoup de traditions païennes et certain·es croient encore aux fées/faes et sont à leur écoute. Tout au long du roman, on va être balancé entre l’intrigue policier et des démonstrations de ce folklore pour une ambiance assez horrifique qui m’a beaucoup plu.

Le duo d’enquêteurs est un des plus gros point fort du roman. Isabeau et Évariste sont vraiment très intéressants. Évariste est notaire, mais a un passé d’enquêteur et une enfance qui lui confèrent un certain goût pour le mysticisme. Isabeau est un gars du coin, qui au début voit dans Évariste une manière de sortir de son boulot pourri, mais finalement il va naître une belle amitié entre eux. Ce duo fonctionne vraiment bien, il est très original et même s’il peut nous faire penser à d’autres duo célèbres, Évariste et Isabeau sont uniques. 

J’ai beaucoup aimé le style de l’autrice. Les personnages sont vraiment bien écrits et leurs dialogues sont vraiment bons, et souvent drôles d’ailleurs. Les descriptions m’ont vraiment emportée dans ce petit village de Bretagne !

 

En bref, j’ai adoré ma lecture ! C’est un polar des plus atypiques, qui tire sa force dans cette ambiance un peu féerique / horrifique et sur un duo d’enquêteurs des plus sympathiques !

  1. Répondre

    Le côté folklore breton apporte vraiment un plus qui donne envie !

      • Sphinxou
      • 19 juillet 2020
      Répondre

      Voui ! 🙂

Laisser un commentaire