Merveilles livresques

Disparaître, Mathieu Menegaux

Petit article aujourd’hui pour vous parler d’une lecture plutôt sympathique avec Disparaître de Mathieu Menegaux. Une lecture ultra rapide mais surprenante !

 

Une jeune femme met fin à ses jours à Paris, dans le XVIII° arrondissement.

Un homme est retrouvé noyé sur une plage, à Saint-Jean Cap Ferrat, sans que personne soit en mesure de l’identifier : le séjour en mer l’a défiguré, et l’extrémité de chacun de ses doigts a été brûlée. Quel lien unit ces deux affaires ? Qui a pris tant de soin à préserver l’anonymat du noyé, et pour quelles raisons ? Qu’est-ce qui peut pousser un homme ou une femme à vouloir disparaître ?

Fiche livraddict du livre.

 

 

 

 

 

Voilà une lecture assez sympathique de mon mois de janvier. C’est un livre qui se lit extrêmement rapidement (il fait un peu plus de 200 pages) et qui est assez intense à lire. Le roman démarre avec deux morts, sans liens particulier. L’un est classé en suicide, l’autre également mais un inspecteur va continuer à enquêter par curiosité. En effet, un homme s’est noyé, et a tout fait pour être très difficilement identifiable. Pourquoi ? En parallèle de l’enquête de l’inspecteur, c’est une histoire d’amour que nous allons suivre.

Cette histoire d’amour et ses dérives; surtout ses dérives d’ailleurs. Comment l’un des membres du couple (j’essaye de rien spoiler) va développer un amour trop fort, malsain, tandis l’autre ne vas pas s’investir autant. L’un a une position de puissance sur l’autre, et cela questionne le personnage pendant un moment, avant d’amener à un climax de leur histoire. J’ai bien aimé suivre leur histoire, même si on comprend très tôt certaines choses. L’enquête menée en parallèle dépose certains indices avant de nous prendre de revers lors de révélations finales. 

Je ne connaissais pas la plume de cet auteur et j’ai bien aimé ma découverte. La lecture est très rapide, intense et on ne peut pas vraiment là lâcher. Finalement, on peut regretter que ce ne soit pas un peu plus long. 

 

En bref, une bonne découverte avec un roman très page turner, qui nous tient en haleine et assez intéressant.

Laisser un commentaire