Merveilles livresques

Circe, Madeline Miller

Premier post qui vient inaugurer cette merveilleuse saison qu’est celle de la rentrée, de l’automne et surtout du #pumpkinautumnchallenge. Cela faisait un moment que j’avais envie de découvrir Circé, et le voir dans les PAL de beaucoup de participant·e·s m’a poussé à (enfin) le lire !

 

Helios, dieu du soleil, a une fille : Circé. Elle ne possède ni les pouvoirs exceptionnels de son père, ni le charme envoûtant de sa mère mais elle se découvre pourtant un don : la sorcellerie, les poisons et la capacité à transformer ses ennemis en créatures monstrueuses. Peu à peu, même les dieux la redoutent.

Son père lui ordonne de s’exiler sur une île déserte sur laquelle elle développe des rites occultes et croisent tous les personnages importants de la mythologie : le minotaure, Icare, Medée et Ulysse….

Mais cette existence de femme indépendante et dangereuse inquiète les dieux et effraie les hommes. Pour sauver ce qu’elle a de plus cher à ses yeux, Circé doit choisir entre ces deux mondes : les dieux dont elle descend, les mortels qu’elle a appris à aimer.

Fiche livraddict du livre.

Site de l’autrice.

 

 

 

 

Je suis plutôt une sacrée noob en mythologie. J’ai des souvenirs du collège (les vieux cours de latin, vous savez) mais c’est tout. Je ne suis que très peu calée sur le sujet par rapport à certains de mes proches, alors que j’adore ça. J’ai donc fait d’immenses découvertes en lisant ce titre ! 

Je pense pouvoir dire que cette lecture est un coup de cœur ! Dès les premières pages j’ai été envoûtée par le style de l’autrice. Franchement, j’aurais du mal à vous le décrire, à expliquer ce qui m’a tant plu, mais pourtant c’est là ! C’est détaillé sans être lourd, c’est plein d’émotions et de poésie sans partir dans quelque chose de trop léger. Le mélange est très bien dosé ; et j’ai directement accroché. Je l’ai savouré, j’ai vraiment savouré chaque page de cette lecture, dans le sens où même si j’étais à fond, j’ai pris mon temps pour le lire. 

J’ai adoré découvrir le personnage de Circé, sa vie et pleins de récits mythologiques par ses yeux, ou par ce qu’elle entendait. C’était très intéressant, car certains mythes sont à peine mentionnés et d’autres prennent une place beaucoup plus importante suivant les interactions de Circé avec les concernés. Là où elle décrit des dieux et des personnages souvent extrêmement cruels, j’ai adoré l’humanité de Circé. J’ai adoré suivre l’évolution de ses sentiments vis à vis de la vie et des humains. Au fil des années (des siècles même), on voit son personnage évoluer à mesure qu’elle prend conscience de qui elle est et de ses progrès en sorcellerie. Le fait que ce soit une sorcière en fait un personnage très intéressant pour moi. Surtout qu’elle apprend à se défendre contre les hommes qui pourraient lui vouloir du mal. Circé, c’est aussi – en grande partie – l’histoire de son exil et de la manière dont elle va se réapproprier cette espèce de punition suprême. 

 

En bref, un vrai coup de cœur pour ce titre et pour cette autrice. J’ai hâte de découvrir Le Chant d’Achille prochainement !

  1. Gros coup de coeur pour moi aussi, quel talent de conteuse de Madeline Miller ! J’ai adoré retrouver tous les mythes plus ou moins liés à Circé, et quelle femme, elle est extraordinaire.
    Je ne peux que te recommander Le chant d’Achille, j’avais commencer par lui et j’avais déjà été subjuguée *-*

      • Sphinxou
      • 5 octobre 2021
      Répondre

      Haaaa j’ai trop hâte de lire Le Chant d’Achille !

  2. Répondre

    J’ai aussi adoré ce livre: le style, les personnages et la mythologie 🙂
    Comme toi j’ai très envie de lire Le Chant d’Achille!

  3. Répondre

    Il faut vraiment que je le lise ce roman, le personnage de Circé semblant avoir été particulièrement bien travaillé !

Laisser un commentaire