Merveilles livresques

49 jours, je compterai pour toi, C. S. Quill

Cela faisait une éternité que je n’avais pas lu une romance. Un an, peut-être ? C’est souvent comme ça avec la romance, j’en lis beaucoup pendant une période puis plus pendant longtemps. C’est en voyant l’avis de Kim sur ce livre là que j’ai été prise d’une terrible envie de le lire. Et j’ai adoré ! Will I survive ?

 

Quand l’amour se vit en 49 jours…

1… 2… 3…

Chaque matin, depuis qu’elle a rencontré Sawyer Hall, Breen inscrit un nouveau chiffre dans sa paume. Le compte à rebours est lancé, comme la fuite inéluctable du temps qu’elle voudrait pourtant maîtriser.

15… 16… 17…

Breen souhaiterait pouvoir retenir les jours qui filent pour profiter des sentiments qui refont enfin surface. Mais elle le sait, son cœur ne cesse jamais de compter.

47… 48… 49…

Alors qu’elle ne sait pas aimer plus de 49 jours, Sawyer sera-t-il celui qui libérera son cœur ?

Fiche livraddict du livre.

 

 

L’intrigue nous plonge dans l’histoire d’amour naissante de Breen et Sawyer. Au fil de jours, qui sont littéralement comptés par Breen, leur amour passe par de nombreuses phases, et on découvre leur passé. Les points de vue changent, et même si Breen est majoritaire, on suit quelques chapitres du point de vue de Sawyer. Le côté original de l’intrigue, et surprenant, est la cause de des fameux 49 jours. Breen compte les jours, marquant sa peau à l’encre à chaque jour passé, et repense à un ancien amour… En parallèle des chapitres dans le présent, nous découvrons ceux du passé, et les 49 jours qui l’auront marqués à jamais. Je n’en dirais pas plus, mais préparez-vous à être étonnés. J’avais vu certains éléments arriver, mais certainement pas tous.

Les personnages sauront aussi vous surprendre au fil du roman. Breen évidemment, par toutes les facettes de sa personnalité et à cause de son passé. Mais Sawyer aussi, pour d’autres raisons. J’ai aimé la manière dont les personnages sont vraiment humains, avec un passé, des secrets, sans que cela parte dans du drama pur ou quoi – voyez ? Un gros oui aux personnages secondaires qui accompagnent vraiment bien le récit, sans être anecdotiques ou de simples personnages fonctions.

L’intrigue nous emmène en Bretagne, dans un petit village qu’on imagine très jolie. Avec de très jolies endroits importants à l’histoire. On sent parfois le vent autour de nous à la lecture. Il y a aussi un rapport important à la photographie, à la manière dont on peut interpréter les photos, comment on perçoit cet art. Comme une manière de figer, de garder intemporel une émotion ou comme quelque chose de faux.

 

En bref, l’autrice joue habilement avec les points de vue, et les aller-retours entre passé et présents, et j’ai eu du mal à lâcher le livre ! J’ai aimé la relation construite entre les personnages, tout en simplicité et en réalisme, sans tout le drama qui peut parfois y avoir dans les romances.

  1. Répondre

    je ne connais pas mais cela a l’air d’être une lecture sympa… et cela m’intrigue les 49 jours !

  2. Répondre

    Je suis contente que tu ai apprécié 🙂

Laisser un commentaire